Le choix

Ne choisissez pas celle qui croit à la brûlure des hérétiques, à la brûlure des sorcières. Le cœur de celui que vous choisissez doit être plus fort que sa main.

Dans les foyers de ceux qui sont privés de vision, de sagesse acquise par l’expérience, de tolérance, de compassion – souvent les riches malavisés – le seul endroit où cracher est dans leurs visages.

N’élisez personne qui, dans la peur, ne dépossède personne de liberté, d’égalité et de recherche du bonheur.

Ayant appris des femmes tout ce que j’ai appris de valeur, ma première allégeance, ma première dévotion, serait envers une femme. Femme, comme femme; pas la femme, comme l’homme.

De l’homme, à travers la bataille, je revendiquerai le droit que j’ai gagné.

L’ennemi n’arrive ni à pied, ni en bateau. Les initiateurs et les sponsors de l’endoctrinement de masse, de la tromperie de masse, de l’hystérie de masse, ceux-ci, les véritables et seuls ennemis, arrivent en limousine, de tous les sièges du règne majoritaire.

Rebellez.