Le début

Parce que j’atteins, mais ne saisis jamais;

parce que j’embrasse, mais ne m’accroche jamais;

tout ce que je touche s’ouvre à moi.

e113