Un monstre

Quand un monstre cesse-t-il d’être un

monstre? La croyance seule détermine

la réalité, et non la peur. Toute peur est

une erreur. Toute peur est illusion. Toute

peur est fatale. L’intérêt, la fascination,

l’engouement, l’obsession, tout réside

dans le mystère plutôt que dans l’identité.

Dans le domaine du mystère, l’amour,

le véritable amour, existe à ce moment,

cet endroit où la vérité – la fantaisie a cru –

et la magie – le destin a accepté – se heurtent.

Un monstre, aimé, n’est plus un monstre.

 

wp25