À notre invocation

Bien que perçu ni ami ni encore

un ennemi, malgré et toujours,

au lieu de cela, un étranger,

prudemment réconcilié, peut-être

à vous révéler royaumes de mystère,

d’émerveillement, où la magie

s’abandonne aux preneurs –

florissant, parfumé, interdit

seulement au timorés; domaines

où il y a de nouveaux feux, couleurs

jamais vues auparavant; illusions –

innombrable, intangible, sublime –

les réalités implorantes se manifestent,

dépassant le simple fantasme.

Explorez avec moi, votre main

dans la mienne, l’abondance à

notre invocation, où le temps est

de bannir hier, pour convoquer demain.