Brisés

Beaucoup des hommes et des femmes les plus forts ont été brisés au début de leur vie. Marqués, mais déterminés, maintenant seuls, chacun d’eux, faisant rage avec défi, se rebellant contre tous ceux qui les tourmenteraient, la majorité dupée et leurs maîtres despotiques.

La plupart des hommes et des femmes les plus faibles n’ont jamais été brisés. Dans la peur, ils ont fui leurs défis sans être tentés, se recroquevillant parmi les autres marionnettes sychophantes impuissantes de l’autocratie sinarqiste, en soumission de groupe à toutes les menaces, réelles et imaginaires.