Le pouvoir

Fièrement, j’avais l’habitude de dire: 

Rien ni personne ne peut m’accrocher.

En me retirant toujours, je me suis

déchiré en lambeaux. Ayant choisi

d’être maintenant, pas alors, je me

rends compte que c’est seulement

en cela qu’il y a le pouvoir – de rester.