Le mystère

En fin de compte, peu importe qui vous

comprend. Seul est pertinent de savoir

qui vous aura – malgré et toujours – sans

vous comprendre. L’amour réside dans

le mystère, pas dans l’identité.