Les lignes

En grandissant, j’ai déploré l’utilisation de papier ligné. Je n’aime pas les lignes… ni les marges.

Dessiner à partir de l’observation est également contraignant, confinant. C’est comme traduire l’écriture de quelqu’un d’autre dans la langue que vous appelez la vôtre. Vous ne créez pas, mais régurgitez. C’est le même plat, encore et encore, avec juste l’astuce de la saveur ajoutée.

Filtré à travers ma propre mémoire, ma propre expérience, mes propres pensées et sentiments, tout ce que je crée est original. C’est à moi seul.