IDM

La musique cherchait à l’origine à orchestrer la clarté, l’intelligibilité et l’harmonie du son. Du miel a été offert, sa piqûre éludée; la rose dans toute sa splendeur offerte, son épine cachée. Aujourd’hui, sans doute la musique la plus sophistiquée s’efforce de synthétiser des extrêmes de dissonance, de discordance, ce qui nécessite une recherche activement intellectuelle plutôt que sensuelle de son centre à travers ses couloirs labyrinthiques, ses courbes, ses coins, et ses collisions sonores. De la cacophonie apparente du chaos, enfin à la tête de puits de son tourbillon de convolution, on peut trouver un noyau le plus intime de calme sublime et transcendantal.